Madonna au Grand Journal: Antoine de Caunes menacé par le manager de la reine de la pop

12 Mai 2015, 13:08pm

Publié par Madonna Art Vision

Souvenez-vous, Madonna était en mars dernier l'invitée exceptionnelle d'Antoine de Caunes pour l'émission du Grand Journal afin de promouvoir son album Rebel Heart. L'animateur du talk-show revient sur l'émission pour l'Obs... Il révèle que le manager de Madonna, ne voulait pas d'une grande interview de la reine de la pop, au moins de le menacer...

 

Y a-t-il d’autres émissions dont vous soyez satisfait ?

Heureusement, oui ! Comme celle avec Jimmy Page, où l’on transmettait quelque chose de positif. Je ne me souviens pas de toutes, j’ai une mémoire de bigorneau. Je ne suis pas mécontent non plus de la façon dont les choses ont tourné avec Madonna. Les artistes anglo-saxons qui sont de passage à Paris viennent faire de la promo pure et dure et sont entourés d’un aréopage de publicistes, de communicants, pire que ceux des politiques : ils exigent un contrôle sur tout. Dès qu’un truc dépasse un peu – tiens, on va lui demander de se mettre un jerrican sur la tête – « No way, no fucking way ». Ce qui s’est passé avec Madonna est très marrant et révélateur. On négocie sa venue, on échange des mails avec son manager, on organise l’émission autour d’elle.

Le jour de l’enregistrement, ledit manager vient nous voir – apparemment, il n’a pas lu les mails. Et explique : « De toute façon, elle fait deux chansons, elle répond à trois questions sur l’album, et basta. » Je réplique : « Non, on va aussi lui poser des questions sur l’actu. – No way. » Toute la journée se passe comme ça.


Avant l’antenne, le manager, impressionnant du haut de son mètre 95, vient me voir et me met le doigt sur le sternum : « You don’t fuck with me. » Je réponds, avec mon accent français : « No, no, no, of course. Why should I fuck with you ? » [Rires.] D’emblée, sur le plateau, je demande à Madonna comment elle a réagi le 7 janvier en apprenant l’attentat contre « Charlie ». Le manager devient fou. On fait toute l’émission comme on avait décidé de la faire : Madonna se prend au jeu, elle est ravie. Luz débarque. Ils tombent dans les bras l’un de l’autre. Le manager qui voulait tout péter voit son artiste satisfaite et change de ton.